Mot Croisé - 2004 (in Intermezzi)  - 12/2007

Commentaire de l'auteur


Intermezzi appartient (au futur en fait, puisque non encore publié…) au genre littéraire des « détournements ». Ce style consiste à utiliser un document courant de la vie sociale, relativement normé, et à le transformer littérairement pour lui donner une toute autre signification. Tout le monde a, peu ou prou, vu ou utilisé ce stratagème : la parodie, la caricature, la satire utilisent ce mécanisme, souvent à des fins de dérision. Dans Intermezzi, j'ai voulu lui donner une dimension « poétique ».

Que faire d'une publicité tapageuse d'agence de voyages, d'un incompréhensible cours de Bourse, ou d'un règle-ment d'immeuble borné ? L'idée m'en fut donnée lors d'une visite de l'« Expo 2002 » à Morat (Suisse) : à l'entrée d'un superbe parc trônait l'inscription : « Il est interdit de pénétrer dans le jardin avec des fleurs…»

L'exemple qui suit me permet de rendre hommage aux définiteurs méconnus de grilles cruciverbistes. Ce sont parfois des artistes de la Langue, mettant à rude épreuve nos neurones fatigués.

Il y a aussi un prix à trouver le premier la solution : un exemplaire gratuit du livre à paraître !

Bonne réflexion !

I - MOT CROISÉ

Cliquez pour agrandir l'image

Horizontalement


  1. « Deux petits protons, deux petits neutrons s'aimaient d'amour tendre, mais comment s'y prendre, quand on est là-haut ? ».
  2.   La plus croisée des petites grecques, selon Eusèbe le Mystificateur.

Verticalement


  1. Certains prétendent qu'avant B le monde n'existe pas. Le goût d'ici-bas commence avec un baba de Rome, et ce n'est ensuite que la langue qui babille, s'emmêle un peu à monter des Babel, ou à faire gentiment les B.A. d'un autre chapitre.  Mais une découverte archéologique récente vient de prouver l'existence d'une lettre plus ancienne, remontant aux âges archaïques, que les anciens utilisaient déjà pour fabriquer des mots de cinq caractères, eux qui n'en manquaient vraiment pas. Cette fouille dans les profondeurs de notre histoire a permis de mettre au jour cette forme arrondie, présentant de profil la découpe du poisson et de face celle de son arête. En reconnaissance à cette déesse méconnue, il a été décidé qu'elle honorerait de sa présence tous nos dictionnaires : nous ferons désormais une place de choix à l'ancêtre, à l'aïeule. Elle inaugurera à l'avenir les chrysanthèmes des Fêtes Lexicales. Hellénique entre toutes, bardée d'honneurs, nous l'adorerons comme on le fait des fleurs, dans sa rondeur nacrée et lourde de promesses.
  2. Les constellations sont des suites, des assemblages miraculeux de conséquences assorties, battant pavillon étranger sous le ciel des périscopes surgis de nos yeux fatigués. Elle, elle ne connaît rien de tout cela. Elle s'affiche en tête de liste, sans la pudeur normale qui sied aux grands artistes. Mais laissons la vivre sa nuit, elle trônera sur nos voûtes étoilées. Qu'on ne l'ennuie plus, sinon elle vous dira scandalisée : « Si vous m'observez encore, je me fais météorite, et j'irai empiéter sur vos terres ».




Copyright © 2007-2019
Tous droits réservés ®
Reproductions interdites
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSRéalisation : Dominique TISON
Courriel : dominique.tison@gmail.com
Dernière mise à jour : lundi 14 janvier 2019